Cycle de conférences 2022


Comme chaque année, le CNHS et la Bibliothèque des Riches-Claires organisent le cycle de conférences "La science à la lumière de son histoire.
Ces conférences se dérouleront dans les locaux des Riches Claires, 24 rue des Riches Claires à 1000 Bruxelles, de 18h30 à 19h30.

Réservation obligatoire par mail à bp1@brucity.education
ou par téléphone au 02 548 26 10

Avec le soutien de la Commission communautaire française

Programme

Mardi 22 février
Le débat Bohr-Einstein revisité par Jean Bricmont (UCLouvain)

Le débat entre Bohr et Einstein qui s’est étendu de 1927 à 1949 est sans doute un des débats intellectuels les plus importants du 20e siècle et sûrement le plus important entre physiciens.
L’opinion générale parmi les physiciens est que Bohr l’a emporté sur Einstein. Néanmoins, nous tenterons de montrer que Bohr n’a pas vraiment compris les objections d’Einstein et, par conséquent, n’y a pas vraiment répondu.

Niels Bohr et Albert Einstein. Photo par Paul Ehrenfest à Leyde aux Pays-Bas le 11 décembre 1925. Niels Bohr et Albert Einstein. Photo par Paul Ehrenfest à Leyde aux Pays-Bas le 11 décembre 1925.

Mardi 22 mars
« Sic curabis », l’arsenal thérapeutique des anciens vétérinaires par Emmanuel Beaujard (FNRS - UCLouvain)

Une fois le diagnostic posé, il revenait aux anciens hippiatres de trouver la thérapeutique la plus efficace pour refaire les forces de leurs patients et accompagner leur convalescence. De la saignée aux potions, purges ou onguents, en passant par la cautérisation et sans exclure le recours en dernière extrémité à quelque « cure de bonne femme » (G. Björck), c’est tout un arsenal thérapeutique qui se trouve consigné dans les traités grecs et latins de médecine vétérinaire. Après une brève présentation des sources hippiatriques antiques et des études qu’elles suscitent depuis plusieurs décennies, nous nous plongerons, textes à l’appui, dans la pratique médicale de deux hippiatres grecs, Eumèlos de Thèbes et Hippocrate le vétérinaire.

Vossianus Graecus Q. 50, folio 116v (extrait de l’Epitomé sur la contusion au pied).

Mardi 19 avril
Prends la pierre et distille-la : L’alchimie arabe et sa transmission à l’Europe latine au Moyen-Âge par Sébastien Moureau (FNRS - UCLouvain)

Aux XIIe et XIIIe siècles, un large mouvement de traduction de textes arabes vers la langue latine s’opère en Italie, en Sicile et en Espagne. Parmi les savoirs scientifiques transmis du monde arabo-musulman à l’Occident, l’alchimie occupe une place de choix : cette science était jusqu’alors
inconnue des Latins. Dans cet exposé, l’attention se portera sur le passage de l’alchimie en abordant différentes définitions médiévales de cette science, en s’attardant sur les grands textes traduits, les différents courants alchimiques représentés et les personnes en jeu ainsi que leurs
motivations.

Desssin et descriptiond d’un alambic, Jabir ibn Hayyan, 766, Add. 25724, f. 36v. , British Library

Mardi 17 mai
Regards sur le chien et le loup, du Moyen-Âge à la théorie de l’évolution des espèces par Sophie Glansdorff (CNHS-ULB )

 Évoquer la parentèle entre le chien et le loup n’a pour nous plus rien d’étonnant, et pourtant il n’en a pas toujours été ainsi. Au-delà même de la conception fixiste des considérations zoologiques antérieures au XIXe siècle, ces créatures si semblables d’apparence (en dépit de l’extraordinaire diversité de la race canine) mais tellement différentes dans leur rapport avec les hommes ne pouvaient être indûment associées. Des bestiaires médiévaux, qui leur confèrent une charge symbolique toute différente, aux querelles d’humanistes sur l’identité entre les deux espèces, jusqu’aux recherches scientifiques sur l’ascendance du chien, nous examinerons comment cette question a évolué jusqu’à l’époque de Darwin.

Le Loup et le Chien, NAF 15939, Bibliothèque nationale de France



















info visites 320080

     COCOF
                      Avec le soutien de la Commission
                           communautaire française