La théorie de l’évolution de Darwin, la sensation du XIXe siècle ?

Charles DARWIN & Alfred Russel WALLACE, Evolution by Natural Selection with a foreword by Sir Gavin de Beer. Cambridge : published for the XVth International Congress of zoology and the Linnean Society of London at the University Press, 1958, 288 p.

Département des Imprimés, VI 67.687 A

Francis DARWIN, La vie et la correspondance de Charles Darwin avec un chapitre autobiographique. Publiés par son fils M. Francis Darwin. Traduit de l’anglais par Henry C. de Varigny, docteur en sciences. Paris : C. Reinwald, 1888, 2 vols.

Département des Imprimés, II 49.154 A

Charles DARWIN, On the origin of species by means of natural selection, or then preservation of favoured races in the struggle for life. London : J. Murray, 1859, 502 p.

Réserve Précieuse, VI 68.003 A.L.P.

Le point de départ de sa théorie de l’évolution réside chez Darwin dans une étude minutieuse dans la nature des variations chez les animaux et plantes.
Les quatre premiers chapitres de On the Origin of Speciestraitent de la ’sélection’ et de sa signification chez l’auteur grâce à des exemples parlants de sélection artificielle. L’humain tente de faire survivre certaines variations qui ont été créées par sélection accidentelle, et de les faire évoluer vers une race. Il cite les horticulteurs et les éleveurs qui croisent ces races spécifiques afin de conserver certains avantages pour les générations à venir. Darwin pense que la Nature agit également ainsi. Voici la raison pour laquelle il la nomme cette sélection ‘naturelle’.
La sélection naturelle est une conséquence de la lutte pour la vie. L’accroissement constant de la population est la cause de la lutte pour la vie, ’the struggle for life’ qui se traduit en une concurrence réciproque et permanente. Dans cette lutte, les organismes qui auront développé telle particularité, c.à.d. une variation génétique due au hasard qui permet de mieux survivre, acquerront leur droit d’exister. Ces organismes se multiplieront et transmettront cette caractéristique bénéfique ou spécifique aux générations futures. Le nombre d’individus avec les bonnes caractéristiques va croître, tandis que celui de ceux qui ne le possèdent pas, va s’éteindre. Ainsi se crée lentement une variété ou une nouvelle espèce qui possède cette innovation.
Les chapitres suivants traitent des problèmes potentiels que soulève sa théorie. Il y explique comment des structures complexes, telles que l’œil, peuvent se produire, comment on arrive à solutionner le problème de la stérilité chez les croisements entre les races et comment on explique les ’missing links’ en paléontologie. La fin de l’ouvrage de Darwin énumère les divers éléments et argumentations de sa théorie. Il conclut en termes prophétiques que la sélection naturelle expliquera la naissance de l’humain et son histoire.

Peter SIS, De boom van het leven. Leidschendam : Biblion/Tielt : Lannoo, 2005, sans pag.

Département des Imprimés, B 2006 2.168

Peter Sis est un illustrateur, auteur et cinéaste de réputation internationale. Il est né en Tchécoslovaquie et fut actif comme cinéaste dans les années 1980 pour ensuite déménager vers New-York où il illustre des livres. Couronné à plusieurs reprises, il est devenu une personnalité internationalement reconnue pour ses dessins dans Time Magazine et autres revues aux Etats-Unis.
Avec ce livre, Sis entend illustrer la curiosité de Darwin qui montrait une vraie passion pour le détail ; la preuve en est donnée par ses journaux, ses notes et sa correspondance. Grâce à des dessins très détaillés eux aussi, Sis esquisse la vie de Darwin par l’intérêt qu’il porta pour les plantes, animaux, humains, l’émergence de la théorie de l’évolution et ses oppositions.

[1S.F. HARMER, archiviste/conservateur département de zoologie, British Museum (Natural History), Memorials of Charles Darwin, in British Museum (Natural History), Special guide, N° 4, London, 1909.

[2Il s’agit probablement de la lettre du 5 septembre 1857, Vie et correspondance de Charles Darwin, p. 625-633.

[3’Darwin, Charles Robert’, Elsevier Encyclopedie, vol. 7.

[4The Times du 21 avril 1882, p. 5.

[5The Times du 21 avril 1882, p.5.

[6VAN DYCK (Marie-Claire) & LAMBERT (Dominique), L’Université de Louvain et le Saint-Office, dans Louvain, nr. 177, 2009.

[7 http://www.cofe.anglican.org/darwin... : “Good religion needs good science.”



















info visites 168325

     COCOF
                      Avec le soutien de la Commission
                           communautaire française