11(1-2)

CONTRIBUTION A L’HISTOIRE DE L’ENSEIGNEMENT DE LA STATISTIQUE EN BELGIQUE

Pierre DAGNELIE
Faculté des Sciences Agronomiques de l’Etat, Gembloux

Résumé

La présente note expose brièvement l’évolution de l’enseignement de la statistique en Belgique, de 1815 à nos jours. Elle met en évidence l’apport d’Adolphe QUETELET et une période de recul ou de relative stagnation au cours de la deuxième moitié du dix-neuvième siècle, un nouveau développement entre 1900 et 1940, et une expansion beaucoup plus rapide après la deuxième guerre mondiale.

Samenvatting

Deze nota behandelt in het kort de ontwikkeling van het onderwijs van de statistiek in België, van 1815 tot heden. Zij legt de nadruk op het belang van Adolphe QUETELET, en maakt een onderscheid tussen vier periodes : een betrekkelijke belangrijke ontwikkeling tussen 1815 en 1850, een teruggang of relatieve stilstand in de tweede helft van de negentiende eeuw, een nieuwe ontwikkeling tussen 1900 en 1940, en een versnelde uitbreiding na de Tweede Wereldoorlog.

Abstract

This paper gives a brief sketch of the history of teaching statistics in Belgium, from 1815 onwards. The main features being stressed are the major influence of Adolphe QUETELET and a relatively active period from 1815 to 1850, a period of retrenchment or relative stagnation during the second half of the nineteenth century, another period of development from 1900 to 1940, and a further rapid expansion after World War II.

1. Introduction

Cette note a été préparée à la demande des organisateurs des séances consacrées à l’histoire de l’enseignement de la statistique, dans le cadre de la Second International Conference on Teaching Statistics (Victoria, Canada, août 1986). Elle présente la situation de la Belgique.

Nous commencerons par circonscrire l’apport d’Adolphe Quetelet (paragraphe 2) et nous poursuivrons par l’examen des périodes allant approximativement de 1815 à 1850 (paragraphe 3), de 1850 à 1900 (paragraphe 4), de 1900 à 1940 (paragraphe 5) et de 1945 à 1985 (paragraphe 6). Nous terminerons enfin par quelques conclusions (paragraphe 7) et par une abondante bibliographie (paragraphe 8).

[1B. Gille, 1980. - Les mécaniciens grecs. Paris.

[2Villard de Honnecourt, 1986. - Carnet de Villard de Honnecourt. Introd. & Comm. A. Erlande Brandeburg, R. Pernoud, J. Gimpel & R. Beckmann. Paris.

[3G. Beaujouan, 1975. - Réflexions sur les rapports entre théorie et pratique au moyen âge, in The Cultural Context of Medieval Learning. Ed. J. Murdoch & E. Sylla. Dordrecht

[4R. Mark, 1982. - Experimente in Gothic Structure. Massachusetts Institute of Technology.

[5D. Hill, 1984. - A history of Engineering in Classical Antiquity and Medieval Times. La Salle, Illinois.

[6Les références aux livres et articles de revues sont indiquées par les noms d’auteurs et les années de publication, tandis que les références aux dispositions légales, rapports, etc. sont indiquées par de simples numéros d’ordre.

[7L’objet des séances consacrées à l’histoire de l’enseignement de la statistique durant la Second International Conference on Teaching Statistics étant limité à la période antérieure à la deuxième guerre mondiale, le texte de ce paragraphe est volontairement très condensé.

[8 Sans en faire mention explicite dans le texte, ni dans la bibliographie, nous avons également consulté de façon systématique les programmes des études des universités belges, en particulier pour les années académiques 1913-1914 et 1939-1940.



















info visites 327785

     COCOF
                      Avec le soutien de la Commission
                           communautaire française