6(4)

LE COMITE BELGE
D’HISTOIRE DES SCIENCES

Lors de sa séance du 27 mai 1983, au Palais des Académies
à Bruxelles, le Comité belge d’histoire des sciences, à l’occasion de son
50ème anniversaire, a rendu hommage à la mémoire des huit présidents
qui se sont succédés à la tête du Comité, actuellement présidé par le
professeur A.G. Velghe, de la Katholieke Universiteit Leuven, directeur
honoraire de l’Observatoire royal de Belgique.

C’est en effet il y a cinquante ans, le 10 juin 1933, que fut constitué le Comité, dans le but de contribuer à l’avancement de l’histoire des
sciences en Belgique et d’assurer des relations officielles avec l’Académie internationale d’histoire des sciences. Il avait fallu, au sein de l’Académie royale de Belgique, six réunions préliminaires depuis le 16
décembre 1932 pour aboutir à un accord définitif.

Et le 1er juillet 1933, au cours de la première séance du Comité,
les statuts furent adoptés. Ces statuts restèrent inchangés jusqu’au 25
janvier 1957, date à laquelle le Comité décidait de se donner la personnalité juridique en se constituant en Association sans but lucratif. Les
nouveaux statuts - qui ne modifiaient d’ailleurs nullement les principes
admis par les fondateurs - parurent au Moniteur belge du 2 février 1957.

Les huit présidents qui précédèrent le Prof. Velghe furent :

  1. Joseph Bidez (1867-1945), professeur à l’Université de l’Etat à Gand, membre de l’Académie royale de Belgique, un des promoteurs de la Revue belge de philologie et d’histoire. Helléniste, il étudia spécialement les philosophes grecs et l’histoire de l’alchimie.
  2. Auguste Lameere (1865-1942), zoologiste, professeur à l’Université libre de Bruxelles, membre de l’Académie royale de Belgique, dont les contributions à l’histoire des sciences concernent principalement les origines de l’évolutionnisme et l’œuvre de Darwin.
  3. Paul Ver Eecke (1867 -1959), ingénieur de l’Ecole des Mines de Liège, qui parallèlement à sa carrière de fonctionnaire à l’Administration du Travail effectua d’importants travaux de traduction des mathématiciens grecs.
  4. Le Chanoine Adolphe Rome (1889-1971), professeur à l’Université catholique de Louvain, membre de l’Académie royale de Belgique, un des responsables de la revue L’Antiquité Classique. Il a surtout étudié l’histoire de la mathématique et de l’astronomie grecques.
  5. Marcel Florkin (1900-1979), professeur à l’Université de l’Etat à Liège. Outre son importante œuvre de biochimiste, on lui doit de nombreux travaux en histoire de la biochimie et de la médecine.
  6. Joseph Mogenet (1913-1980), professeur à l’Université catholique de Louvain ; il a notamment étudié les relations entre l’astronomie arabe et l’astronomie byzantine.
  7. Jan Gillis (1893-1978), chimiste, recteur à la Rijksuniversiteit Gent, membre de la Koninklijke Academie van België. Il a surtout étudié l’histoire de la chimie au XIXème siècle.
  8. Paul Brien (1894-1975), zoologiste, professeur à l’Université libre de Bruxelles, membre de l’Académie royale de Belgique ; ses travaux d’histoire des sciences concernent surtout Lamarck et Darwin.

Le Comité belge d’histoire des sciences est notamment chargé
de l’attribution du prix d’histoire des sciences Docteur Frans Jonckheere,
fondé par les parents du Docteur Jonckheere en mémoire de leur fils. Ce
prix triennal est destiné à récompenser les auteurs belges de travaux,
manuscrits ou publiés, rédigés en français ou en néerlandais, et contribuant à l’avancement de l’histoire des sciences (à l’exclusion de l’histoire de la médecine).

La liste des quarante membres du Comité belge d’histoire des
sciences a été publiée par Technologia (1982,5 (2) : 19-20).



















info visites 228727

     COCOF
                      Avec le soutien de la Commission
                           communautaire française