Comprendre la science à travers l’art et l’histoire

Sphère céleste

Globe céleste

M. de Lalande, Paris, 1775, inv. IP.D.245
Dépôt Observatoire Royal de Belgique
© Musées royaux d’Art et d’Histoire

Portfolio

  • Globe céleste
  • Sphère céleste

Qui ? :

Le nom des savants grecs Anaximandre de Milet (VIe s. av. J.-C.), Eudoxe de Cnide (IVe s. av. JC) et Archimède (IIIe s. av. J.C.) sont souvent cités parmi les premiers concepteurs du globe céleste, mais c’est Ptolémée (v. 90-v. 168) (IIe s. ap. JC) qui expliqua comment le construire dans son ouvrage, « L’Almageste   ».

Quand ? :

Le globe céleste est attesté au début du IIe s. ap. JC, dans l’oeuvre de Ptolémée. A la même époque, un globe céleste composé de 28 constellations était aussi réalisé en Chine, sous la dynastie des Han.

Évolution :

Il y eut d’autres globes par la suite, tels que :

  • Un globe céleste du monde arabe : fabriqué en laiton  , en 1144-1145, il est le plus ancien des globes issus du monde islamique oriental (deux globes antérieurs d’un siècle, d’origine andalouse, subsistent encore). Les étoiles, au nombre de 1025 et réparties au sein des 48 constellations de Ptolémée, sont représentées par un point d’argent incrusté, plus ou moins large selon la grandeur de l’étoile. Elles sont aussi numérotées.
  • Le globe de Schissler : ce globe céleste a été réalisé à Augsbourg, en 1575, par Christoph Schissler (1531-1608) le Vieux. Entièrement construit en laiton   et d’un diamètre de 42 cm (ce qui le rend exceptionnel pour son époque), il était destiné à des usages cosmographiques, mais contribuait aussi au prestige de son propriétaire, en raison de son élaboration raffinée. Il se trouve actuellement au musée du Palácio Nacional de Sintra, près de Lisbonne.
  • Les globes de Willem Janszoon Blaeu (1571-1638) : plusieurs globes ont été réalisés par le cartographe hollandais dans la première moitiés du XVIIe siècle, qui utilise pour la première fois le catalogue des étoiles de Tycho Brahé (1546-1601). L’un d’entre eux est conservé à la Bibliothèque royale de Belgique.
  • Le globe céleste de Coronelli : construit entre 1681 et 1683, le globe céleste et son pendant le globe terrestre (qui pèsent chacun 2,3 tonnes) ont été réalisés par Vincenzo Coronelli (1650-1718) et offerts à Louis XIV. Le globe céleste représente l’état du ciel à la naissance de Louis XIV. Coronelli a tout d’abord réalisé deux globes larges de 4 mètres de diamètre et lourds de 2,3 tonnes. 1.880 étoiles, réparties sur 72 constellations, sont représentées par des clous dorés. La couleur bleue, avec une multitude de tons, est la seule à avoir été utilisée pour réaliser ce décor. Les deux globes sont aussi appelés « globes de Marly », du nom de leur premier lieu de conservation.
Pour quoi ? :

La sphère céleste est une sphère dont le centre est occupé par la terre (vision géocentrique) qui permet de localiser les astres tels qu’on les voit depuis la terre grâce à leurs coordonnées sur les principaux cercles : les colures  .

Le long de l’écliptique se reconnaissent les douze constellations attribuées au zodiaque .

Comment ? :

On peut localiser les astres grâces à leurs coordonnées sur les colures  .

Œuvres liées :
Références :