Comprendre la science à travers l’art et l’histoire

Règle

Règle plate, à calculs

Londres, I. Marke, 2e moitié XVIIe s., inv.5879
l=40 cm, L=5 cm
© Musées royaux d’Art et d’Histoire

Portfolio

  • Règle plate, à calculs
  • Règle plate, à calculs

Qui ? :

On ne peut dire précisément qui a inventé la règle.
La plus ancienne règle a été découverte dans la vallée de l’Indus à Lothal (actuellement au Gujarat, situé à l’ouest de l’Inde) et daterait de 1500 avant J-C.
La civilisation de la vallée de l’Indus créa la règle pour des raisons de géométrie, pour mesurer la taille des hommes et des constructions. La règle est en effet un des plus anciens outils existants.

Quand ? :

La règle est utilisée de l’Antiquité à nos jours.

Évolution :

La plus ancienne règle découverte par les archéologues (celle de l’Indus) est faite d’ivoire. Ensuite, la plupart des règles sont faites en bois, puis en métal. Ce n’est qu’au XXe siècle que la règle en plastique apparaît, suite au développement de ce matériau.

De plus, le calibre des règles varie en fonction de l’époque et du pays. Tout d’abord, les vieilles règles étaient dividées en coudées (équivalente à la longueur du coude jusqu’à l’extrémité de la main, soit environ 45cm) ou en empan (largeur d’une main ouverte) et certaines règles sont sans-unités (non graduées). Or, les longueurs déterminées avec ces unités sont peu précises, et parfois, une petite erreur peut conduire à une grande. C’est ainsi qu’au Moyen-Age, l’unité de pouce apparaît. Certains scientifiques restent toutefois insatisfaits de cette unité, et il faut attendre la Révolution Française pour que l’unité mètre (équivalente aujourd’hui à la distance parcourue par la lumière dans le vide en 1⁄299 792 458 seconde) devienne universelle. Désormais, les règles métriques se développent. La plupart des règles sont actuellement graduées en centimètres, ou parfois en pouces.

Certains inventeurs changent la forme de la règle « classique ». Par exemple, la règle pliante, permettant de mesurer les lignes plus longues, est inventée par l’industriel allemand Anton Ullrich en 1851. En outre, différents instruments de mesure comme la jauge de niveau (déterminant la profondeur de l’eau) sont dérivés de la règle.

Pour quoi ? :

Cet instrument permet généralement de tracer des lignes, des solides ou des surfaces planes dont les côtés sont rectilignes et de tracer les lignes à une longueur donnée ou d’en déterminer d’une manière plus ou moins précise dépendant de l’unité graduée. Il est donc très utilisé dans des problèmes de géométrie, notamment ceux qui sont relatifs à l’alignement. Aujourd’hui, la règle est un instrument essentiel dans plusieurs domaines, qui peuvent être scientifiques, artistiques ou technologiques.

La règle à calcul, inventée suite à la découverte des lois de logarithme par Neper en 1614, est par exemple un outil mécanique permettant le calcul des opérations arithmétiques (division, multiplication), logarithmiques, exponentielles voire trigonométriques par glissement des échelles composant l’instrument.

En outre, la règle parallèle (construite de 2 règles formant un parallélogramme) est utilisée en marine pour la lecture des cartes (cartographie) depuis la Renaissance.

Comment ? :

Pour mesurer, il suffit de placer la règle en l’alignant avec la ligne dont on désire de connaitre la longueur. On lit ainsi la longueur (dimension d’un lieu de l’une à l’autre de ses extrémités) en associant l’extrémité gauche avec l’extrémité droite graduée « 0 ».

Œuvres liées :
Références :