Comprendre la science à travers l’art et l’histoire

La Mélancolie

La Mélancolie

Domenico Feti, inv. 4404
© Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

Portfolio

  • La Mélancolie

Sphère armillaire Sablier
L'artiste :

Domenico Feti (1589-1624), auteur de « la Mélancolie » vers 1622, est un peintre italien baroque. Son style de peinture va évoluer au fil du temps. En effet, au départ il travaillait dans la cour de Mantoue, c’est à cet endroit qu’il sera influencé par différents styles et peintres. Ensuite, suite à un incident avec un noble Mantouan, il va déménager à Venise où son style de peinture se rapprochera de l’art vénitien (art qui se développe à Venise). Pour finir, il va s’inspirer jusqu’à sa mort de la peinture de Rubens afin de continuer à améliorer son style.

Quand? 

Domenico Feti appartient au mouvement artistique du Baroque qui apparaît à Venise vers la fin du XVIe siècle et se répand dans toute l’Europe au XVIIe touchant les domaines artistiques ; peinture, architecture, sculpture, théâtre, musique et littérature.

Le terme “Baroque” provient du mot portugais “Barroco”, signifiant les perles dont la forme est irrégulière. En effet, ce mouvement s’oppose aux idéologies renaissantes : les artistes baroques ne cherchent plus à créer la proportion, l’harmonie, la symétrie ou l’équilibre.

Comme on observe dans l’oeuvre de Feti, les tableaux baroques sont souvent caractérisés par les effets dramatiques (mort, mélancolie, tristesse), la tension (contraste de lumière, obscurité, mystère) et l’exubérance (abondance en décors). De plus, les artistes baroques ont souvent tendance à mélanger le rêve, la fiction et la réalité, tandis que d’autres sont soucieux du détail et associent leurs oeuvres au réalisme.

À la fin du XVe, de nombreuses découvertes et inventions (notamment en sciences et en géographie) ont lieu en Europe. S’enrichissant, le continent subit cependant au XVIe des instabilités, des guerres civiles mais surtout religieuses menant les penseurs au désespoir. Dès lors, de nombreux artistes baroques (dont D.Feti) peignent des tableaux où se trouvent une ou plusieurs personnes, avec des objets non seulement scientifiques, mais parfois aussi réalistes, manifestant d’une part l’essor de la science, d’autre part, l’angoisse et le chagrin.

L'œuvre :

Sur ce tableau, il y a une femme blanche, elle porte une longue robe et une cape, de telle sorte que l’on ne voit pas ses jambes. Elle tient sa tête avec sa main et regarde vers un crâne tenu par son autre main. Elle est à la fois pensive et mélancolique. Le crâne est déposé sur un livre, lui-même posé sur une table. En dessous de la table se trouve un chien qui a les yeux fermés et qui est attaché par une corde à la table. En premier plan, on observe au sol un grand livre ouvert avec des pages chiffonnées où il y a des formes géométriques. À droite de ce livre se trouve une statuette d’un homme recroquevillé sur lui même ayant la tête baissée. En arrière-plan, on peut remarquer une grande sphère armillaire et un sablier. Le tableau est composé de couleurs assez sombres. La lumière vient du fond du tableau, mais aussi de l’avant du tableau vu que le personnage est éclairé.

Les perspectives sont bien respectées et la dimension des personnages est naturelle. Il y a donc deux plans, le premier où se trouve le personnage et l’arrière-plan où se trouve la sphère armillaire.

La sphère armillaire et le sablier représentent les progrès faits dans le domaine de la science. Mais nous rappelle aussi cette triste réalité, cet univers immense, parfait et immuable face au temps qui passe nous rapprochant ainsi chaque jour de plus en plus de la mort. Mort que le crâne représente ici, tandis que le chien allégorise l’idée de mélancolie.

Instruments liés :
Références :