Comprendre la science à travers l’art et l’histoire

Americ Vespucce découvrant quelques côtes d’Amérique

Americ Vespucce découvrant quelques côtes d’Amérique

Jan Van der Straet, Gravure de Collaert pour l’album « Redécouverte de l’Amérique » (Americae Retectio), 1638, R/2009/7181
© Bibliothèque royale de Belgique.

Portfolio

  • Americ Vespucce découvrant quelques côtes d'Amérique

Cette gravure fait partie d’un ensemble de 4 cartes publiées sous le titre d’Americae Retectio (« Redécouverte de l’Amérique ») pour commémorer le centenaire de la découverte des Amériques.

Le quadrant
L'artiste :

Jan van der Straet, dit Giovanni Stradano ou Johannes Stradanus ou Jean Stradan, est un peintre flamand né à Bruges en 1523 et mort à Florence le 11 février 1605. Il apprend son métier avec son père qui meurt quand il est encore très jeune, il continue alors son apprentissage dans différents ateliers. Il entreprend par la suite un voyage à travers l’Europe et passe par la France ainsi que l’Italie. Le peintre s’installe à Florence où il travaille pour de nombreuses personnes comme François 1er. L’œuvre de Michel-Ange l’influence beaucoup. Il contribue notamment au développement de la grande peinture d’histoire à l’italienne. Après avoir vécu toutes ces expériences, Jan van der Straet consacra une grande partie de son temps à la gravure.

L'œuvre :

« Americ Vespucce découvrant quelques côtes d’Amérique » est un hommage à Amerigo Vespucci (1454-1512) et à la redécouverte de l’Amérique. En effet, Amerigo Vespucci (1454-1512), représenté sur le navire avec un instrument scientifique de l’époque, le quadrant à fil à plomb, est le seul, à l’époque des découvertes, à avoir pressenti que le nouveau monde n’était en fait pas l’Asie. C’est d’ailleurs à partir de son nom que le nouveau monde fut nommé l’Amérique.
Autour du navire apparaissent des figures mythologiques :

  • Mars, le Dieu de la guerre chez les Romains, est représenté étant debout sur une tortue de mer avec des lions le traînant. On pourrait interpréter cela en faisant le lien entre Mars (Dieu de la guerre) et l’idée de conquête.
  • Athéna, déesse de la sagesse dans la mythologie grecque. Elle tient dans ses mains un bouquet de lys. Cela souligne la sagesse d’Amerigo, qui arguait que le nouveau monde n’était pas l’Asie escomptée.

Sur l’étendard du navire sont dessinées des guêpes. En italien guêpe se dit « Vespa ». C’était donc l’emblème de Vespucci.

Instruments liés :
Références :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jan_va...