L’art de guérir par les plantes au Moyen-Âge et à la Renaissance

Laiteron épineux

Laiteron âpre

Adam Lonicer, Naturalis historiae opus novum, 1551, p.225, © KBR, VH 6.700 C

Portfolio

  • Laiteron âpre
  • Laiteron des champs
  • Laiteron épineux
  • Laiteron épineux

Nom latin :

Sonchus asper

Famille :

Asteraceae

Parties utilisées :

Le suc, les feuilles, la racine

Histoire :

On nommait en grec, comme en latin, Songchos, sonchus, diverses plantes à suc laiteux et à port rappelant les chardons.

Cette plante est utilisée depuis l’antiquité comme légume que l’on consommait soit en salade soit cuits comme les épinards.

On buvait aussi le suc pour soulager l’asthme. Cuits dans du vin, ils soignaient les ulcères   d’estomac. En usage externe, on versait le suc dans le conduit auditif contre les douleurs d’oreilles.

Au Moyen-Âge, on préconise cette plante contre l’obscurcissement des yeux en appliquant son jus mélangé à du vieux vin, du miel et du fiel de vautour.
On le conseille aussi en décoction pour les nourrisses.

Actuellement, on lui reconnait les propriétés suivantes : stomachique, diurétique, tonique, dépuratif, cholagogue  , antidiabétique et détersif  .

Culture :

Fleurit en juin et juillet

Savants liés :