L’art de guérir par les plantes au Moyen-Âge et à la Renaissance

Guimauve officinale

Guimauve officinale

Leonhart Fuchs, Historia Stirpium, 1542, p. 47, © KBR, VH 6393 C

Portfolio

  • Guimauve officinale
  • Guimauve officinale
  • Guimauve officinale
  • Guimauve officinale
  • Guimauve officinale

Nom latin :

Althaea officinalis

Son nom latin althaea vient du grec althaïnô, « guérir ». Le nom guimauve vient de son nom médiéval bismalva.

Famille :

Malvacées

Parties utilisées :

Tout (feuilles, fleurs, racines)

Histoire :

Dans l’Antiquité, on recommande cette plante contre toutes sortes de problèmes : blessures, tumeurs, abcès, inflammations, dysenterie  , maux de dents, taches sur la peau, poisons d’origine animale, diarrhée, piqûres...

Au Moyen-Âge, on l’utilise pour la cicatrisation des blessures et des contusions ; la racine bouillie avec graisse et térébenthine serait utile pour la matrice ; elle serait utilisée en boisson, cuite dans du vin, contre la dysenterie   et pour la vessie ; et bouillie avec de l’huile, en cataplasme contre les morsures venimeuses et brûlures. Sa graine broyée en fomentation ferait disparaître les « taches livides » de la peau.
Pilée avec de la sauge, avec du baume, on la met sur le front contre les maux de tête. On la mange pour expulser le venin ; la racine apaise les douleurs des dents ; l’emplâtre permet d’expulser le fœtus mort. Le jus servirait à ôter des excroissances de chair dans les yeux. On en fait un onguent avec de l’huile d’olive pour se protéger des abeilles !

Au XXe siècle, les fleurs sont considérées comme adoucissantes ; les feuilles comme émollientes  . La racine, bourrée de mucilage, est émolliente  , adoucissante, rafraîchissante, calmante, elle forme un enveloppement
protecteur et modérateur des principes irritants.

Aujourd’hui, elle est surtout utilisée contre la toux et les maux de gorge, et pour aider les enfants à faire leurs dents. La guimauve n’est plus utilisée de nos jours pour confectionner les bonbons dits « guimauves ».

Culture :

Fleurit en été.

Recettes :

Sirop de guimauve

Ingrédients   : 4 g de racines de guimauve séchées ou de thym, 100 ml d’eau, 100 g de sucre
Préparation  : Mélangez les ingrédients dans la casserole et faites cuire ce mélange pendant 10 minutes environ en remuant régulièrement avec le fouet.
Filtrez ce mélange.
Mettez en petites bouteilles chaudes, fermez hermétiquement.
Posologie     : Boire 2 à 3 cuillères par jour de ce sirop.
Utilisation : Contre la toux (toux sèche en particulier)

Savants liés :